Tous vendus !

EN QUELQUES MOIS, L'ENSEMBLE DES TERRAINS ONT FAIT DES HEUREUX

Mai 2021

Ça y est, le nouveau Village Alpin du Mont Orignal affiche complet! Les constructions vont bon train, et plusieurs nouveaux propriétaires profiteront de ce nouvel environnement très bientôt. Merci pour votre confiance ! 

Ça bouge au Village Alpin!

PRESQUE TOUS LES TERRAINS ONT DÉJÀ TROUVÉ PRENEURS !  

Mars 2021

On a commencé à creuser de nouvelles unités cette semaine! Les travaux seront actifs dans les prochains mois puisque plusieurs futurs propriétaires de chalets ont hâte de profiter du Village. Plus que 2 terrains disponibles, bientôt ils auront tous trouvé preneurs !

footing 1.jpg
chalets.jpg

C'est parti, les constructions sont débutées!

DÉJÀ DES CHALETS LIVRÉS À LEURS NOUVEAUX PROPRIÉTAIRES,

ET D'AUTRES EN CONSTRUCTION. VENEZ VOIR ÇA !  

Novembre 2020

Le nouveau Village Alpin prend forme au pied du Mont Orignal. On remarque déjà les constructions des premières unités: des chalets bien pensés, chaleureux et au goût du jour. Le développement résidentiel propose deux formats de terrains, selon la grosseur du chalet désirée. Découvrez les terrains encore disponibles ainsi que les modèles possibles. 

IMG_7621.jpg

Un nouveau village alpin au Mont-Orignal

DEBUT DES CONSTRUCTIONS DÈS L'ÉTÉ 2020! 

SURVEILLEZ L'UNITÉ MODÈLE À VENIR TRÈS BIENTÔT - TERRAIN #5

INVESTISSEMENT. Un important investissement privé de 6 M$ permettra l’ajout de 27 à 33 nouveaux chalets dans le secteur du Mont-Orignal, à Lac-Etchemin, qui viendront s’ajouter aux 43 du secteur Apalomont.

Ce projet d’envergure est piloté par le promoteur Yvon Fournier de la firme YMCO Construction de Lévis et le constructeur Frédéric Gagné de Construction Claude Gagné & Fred de Lac-Etchemin. Les premiers coups de pelle devraient avoir lieu en août 2018.

Selon Frédéric Gagné et le directeur général de la coopérative du Mont-Orignal, Marc Lacroix, ce projet vient répondre à une demande grandissante de la part des adeptes du Mont-Orignal. «Cela fait quelques années que ça se discute. On a formé la coopérative en 2012 et dès l’année suivante, on travaillait de concert avec la municipalité de Lac-Etchemin pour dézoner le terrain, d’une superficie de 400 000 à 500 000 pieds carrés, ce qui est déjà complété», signale M. Lacroix.

Le terrain visé est situé à l’extrémité ouest du stationnement servant aux autobus, au sud de la route du Mont-Orignal. Frédéric Gagné souligne que certains détails restent à régler avant de lancer la prévente, idéalement lors de la prochaine semaine de relâche.

Une vingtaine de ces terrains, situés plus près de la route du Mont-Orignal, auront entre 5 000 et 6 000 pieds carrés. Les autres, localisés en bordure de la rivière Etchemin, devront avoir près de 10 000 pieds carrés afin de respecter les marges de recul rendues nécessaires par la présence des cours d’eau. «Il reste à déterminer, avec l’aide des arpenteurs, la grandeur exacte de ces terrains qui seront desservis par un réseau privé d’aqueduc et d’égouts», indique M. Gagné qui ajoute que ceux-ci seront raccordés à un étang d’épuration, situé tout près, appartenant à la municipalité et qui devra être agrandi. Ce dernier dessert déjà la station de ski et les 43 chalets du secteur Apalomont.

Si tout va bien, les promoteurs devraient obtenir les autorisations environnementales de la part du ministère de l’Environnement en mai ou en juin prochain. Une fois cette étape franchie et la vente d’une première tranche de 12 chalets avec terrains concrétisée, les travaux de construction des rues et des premières unités devraient débuter en août. Si tout va comme prévu, les premiers chalets seront prêts pour le début de la saison 2018-2019.

Clé en main ou non

Selon l’entente entre les deux promoteurs, M. Fournier et M. Vaillancourt, qui réalisent et parrainent des projets d’envergure, s’occuperont de développer les infrastructures. Les bâtiments seront construits par M. Gagné et son équipe. La vente des chalets avec terrains se fera de façon conjointe. Les acheteurs pourront acheter un projet clé en main ou encore la coquille extérieure du bâtiment et compléter la finition intérieure par eux-mêmes.

«Ce qu’on veut, c’est avoir une uniformité entre les bâtiments, qui pourront toutefois être de couleurs différentes. On veut avoir des résidences bien construites et bien isolées», précise M. Gagné.

Tous ces bâtiments offriront une vue directe sur la montagne. Ceux situés en bordure du cours d’eau seront érigés sur deux étages et l’aire de vie sera située au 2e étage, ce qui permettra aux occupants d’avoir une vue prenante sur le Mont-Orignal, par-dessus le toit des 20 autres chalets qui seront sur un étage avec sous-sol fini.

Marc Lacroix, directeur général de la coopérative du Mont-Orignal, ainsi que Frédéric Gagné, propriétaire de Construction Claude Gagné & Fred, sont d’avis que le projet de village alpin répondra à une demande grandissante des adeptes de la montagne.

Expansion pour le Mont-Orignal

Le directeur général de la coopérative du Mont-Orignal, Marc Lacroix, souligne que ce projet aura une incidence directe sur le développement de la station de ski. «On dit que le Mont-Orignal est l’un des moteurs économiques de la MRC des Etchemins et on en a la preuve avec un projet de cette envergure. Avec 33 chalets de plus, il faut être en mesure de recevoir ce monde-là. Nous devrions accueillir 60 000 visiteurs par année, comparativement à 50 000 actuellement.»

Pour satisfaire à la demande future, le Mont-Orignal entend mettre de l’avant différents projets d’expansion, dont l’aménagement de pistes et de sous-bois sur le versant ouest de la montagne, d’une aire d’escalade et autres. L’ajout de blocs sanitaires et l’installation de nouvelles fenêtres au rez-de-chaussée du chalet sont aussi prévus. Avec l’accord du conseil d’administration, la coopérative déposera sous peu des demandes d’aide financière auprès des diverses autorités gouvernementales.

«Nous avons l’appui de la municipalité de Lac-Etchemin et nous en sommes ravis. On sait qu’un projet comme celui-ci aura un impact positif non seulement pour la station, mais aussi pour l’ensemble des commerces de Lac-Etchemin et des environs. On veut travailler avec les ressources du milieu et amener du monde au Mont-Orignal», conclut M. Gagné.

SOURCE: Serge Lamontagne, La Voix du Sud